Skip to content

Ode à la place René Cassin (Paris)

24 février 2012

Ode à une place désormais fermée, ode à la Place René Cassin [1] dans le premier arrondissement de Paris.

Lors de la création du jardin remplaçant le trou des halles, dans les années 1970, une place est crée sur le bord de celui-ci, jouxtant l’Eglise Ste-Eustache. En la mémoire de René Cassin [2], cette place porte son nom depuis le 2 Avril 1985.
Une statue réalisée par Henri De Miller, intitulée Ecoute [5] représente une tête endormie dans un demi sourire, reposant sur une main. Réalisée en grès de Bourgogne, elle pèse environ soixante-dix tonnes et a été installée en 1986. Selon les projets de rénovation des halles [3,4], elle devrait rester plus ou moins en place. Mais nous y reviendrons.

Place René Cassin, 2012, de nuit

Pour l’instant le projet des Halles-nouvelles est en pleine ébullition. Les travaux ont commencé il y a deux ans. De l’ancien jardin il ne reste rien, et, justement, la Place René Cassin a été fermée il y a quelques jours. Il ne faut pas se méprendre, selon moi la rénovation des Halles est une très bonne chose, et la plupart des changements que semblent décrire les plans et vues d’artistes me semblent améliorer cette zone de Paris.

Mais je ne peux m’empêcher de verser une larme pour cette place. Il y a d’un côté l’aspect symbolique du au nom même de la place, mais également toute la dimension onirique qu’elle pouvait provoquer. Cette place était selon moi un parfait mélange d’urbanisme humain, artistique ainsi qu’une création architecturale à la symbolique forte.

Dans ce jardin des halles, qui n’avait pas très bien vieilli depuis les années 1970, la place reste elle fantastiquement bien intégrée dans le paysage. Cette ouverture est double. D’un côté, la mise en valeur de l’architecture de l’église St Eustache. De l’autre, l’ouverture d’une vision large sur la ville, et sur ce ciel que l’on ne voit généralement pas beaucoup à Paris, accentuée par la déclivité de la place. En effet, autour de la zone principale de la place sont arrangés des terre-plein qui renforcent l’effet circulaire [1bis, et photo ci dessous]. La déclivité de la place arrange également la perspective vers le ciel en augmentant l’impression d’espace de cette place.

Place René Cassin

Place René Cassin (google maps)

Parlons des matériaux. A première vue, c’est une simple place circulaire. En observant d’un peu plus près, le sol est dallé de pavés carrés. Mais ce n’est en fait que la partie centrale de la place. De manière évasée, la place a en son centre un dessin mi-spirale, mi-labyrinthe, projection d’un dessin en 3 dimensions qui se concrétise autour des pavés par les terre-plein de pierre blanche créant ces zones herbeuses où il fait bon se reposer [4bis].

La symbolique est forte puisque c’est au niveau de cette tête endormie, qui «écoute» en dormant paisiblement, que semble commencer le tracé au sol de la spirale précédemment évoquée. Ce chemin sinueux s’enfuit à la fois au loin pour s’envoler vers la ville, vers le parc et au delà vers l’espace sans limite du ciel. Et d’un autre côté sombre vers la trappe de l’endroit le plus concave de la place. Si le tracé semble partir de la statue, elle n’en forme pas pour autant le centre, ce qui renforce le côté onirique. Les rêves du dormeur ne vont loin. Et s’ils naissent au creux de son oreille, ils sont déjà centrés à quelques distances en face de lui. Et pour autant le dormeur ne tourne pas le dos à l’histoire, symbolisée ici par l’aérien et pourtant massif bâtiment gothique adjacent à la place.

Le parallèle avec René Cassin me semble important et évident. René Cassin est l’un des pères de la déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. C’est également en tant que fondateur de l’UNESCO (l’organisme des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture [6]), qu’il l obtient en 1968, le prix Nobel pour la Paix. Que penser de l’architecte qui a décidé de briser ce lieu si social ? Est-ce également un hasard que d’anéantir une place dont la nomination rappelle si fortement les droits fondamentaux de chacun d’entre nous ?

Est-ce que son ignorance –que je préfère supposer– et  de la vie, et de la nomination du lieu, excuse son geste ? Et que penser des responsables politiques qui ont laissés faire cela ? Le symbole, qui plus est, me semble fort. Oublier les droits humains. Briser les rêves, ne pas laisser les gens se regrouper ni se reposer. Ne pas écouter. «Circulez, y’a rien à voir».

En matière de circulation, le projet de réaménagement offre de bonnes choses dans ce jardin qui était labyrinthique. Mais sa vision en devient trop carrée. Et cette place, d’une véritable agora ouverte et que s’étaient appropriés habitants, passants, ou simples touristes la découvrant, ne devient sur les plans qu’un simple recoin du jardin, exigu et cachant l’histoire de Paris et l’un de ses plus beaux bâtiments gothiques.

(image par @projetleshalles)

[1] Place René Cassin (wikipédia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Place_Ren%C3%A9-Cassin

[1bis] Vue satellite sur Google Maps. http://g.co/maps/ws5cq

[2] René Cassin (wikipédia) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Cassin
[3] Projet de rénovation des halles, site officiel : http://www.parisleshalles.fr/
[4] Projet de rénovation des halles,  site officieux (photographies du projet) : http://www.projetleshalles.fr/
[4bis] @projetleshalles, Photographie de la Place René Cassin (Octobre 2009) http://www.projetleshalles.fr/eglise-saint-eustache-place-rene-cassin-27-10-2009/
[5] Ecoute, statue de Henri de Miller : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coute_%28sculpture%29
[6] UNESCO  http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_des_Nations_unies_pour_l%27%C3%A9ducation,_la_science_et_la_culture http://www.unesco.org

Autres cris d’indignation :
http://www.jacques-boutault.fr/article/1623

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

From → Paris, Ville

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :