Skip to content

Migrations touristiques

16 mars 2012

À une heure ou la ligne est généralement vide, le métro arrive, plein à craquer.  Je trouve quelques centimètre cubes pour entrer.

L’explication arrive vite à l’écoute des passagers : un grand groupe de touristes occupe le gros du wagon.
Ils descendront d’ailleurs un peu plus loin une fois arrivé dans le centre de Paris, en courant apeurés à l’alarme du métro.
(Mars 2012)
Publicités

From → Métro & cie., Paris

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :