Skip to content

C’est toi la pub humaine

22 novembre 2012

La pub humaine, c’est toi elle t’appartient !

Évidement, vous le comprendrez aisément, je n’ai pas pu prendre de photo discrètement. Mais j’avoue que j’en avais très envie tellement j’ai eu envie d’en rire. L’autre jour dans le métro, une jeune femme monte. Dégaine sweat-basket. Mais surtout, surtout ! Un tatouage qui me semblait bien être permanent –la foule me faisant n’être qu’à quelques centimètres de cette marque.

Ce tatouage, donc, sur son visage, bien en évidence là où son sourcil se serait terminé si elle ne l’avait pas épilé. Ce tatouage à côté de l’œil, n’était ni plus ni moins que le logo de son sweat-shirt : l’animal profilé dans son saut qui sert de logo à la marque « puma ».

J’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi quelqu’un pourrait vouloir s’infliger cela ?  Elle était encore jeune, ne se dit-elle pas qu’un tel tatouage sur son visage risque de lui fermer des portes ? Je l’imagine mal, bossant par exemple dans une boutique Nike, Adidas ou autre, avec son puma sur l’œil. Et puis que fera-t-elle dans 20ans lorqu’éclateront au jour des scandales sur les petits enfants qui fabriquent ces produits, comment expliquera-elle cela à ses enfants ? Comment expliquera-t-elle d’avoir logo de cette multinationale reconvertie dans je ne sais quoi et dont les agissements ne seront pas très éthique ? Ou bien, comment expliquera-t-elle ce qu’est ce logo alors que cette marque n’existera-t-elle plus ?

Publicités

From → Métro & cie.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :